UN PAVILLON

RESTRUCTURATION D'UN PAVILLON

Il a tout d'un grand !

PROGRAMME:
LIEU:
DATE:
MOA:
PHASE:
BUDJET:
SURFACE:

rénovation d'un pavillon
L’Etang-la-ville (78)
Juin 2015
privé
Mission complète
195 000 € ttc / travaux
80 m2

Cette maison de 1935 se situe à la lisière du coteau de l’Etang-la-Ville. Sa parcelle étroite et profonde présente un dénivelé qui organise un jardin bas sur rue et un jardin haut, dont la pente se prolonge jusqu’en fond de parcelle. La végétation y est dense, certains arbres touchent les fenêtres et les primevères tapissent le sol au printemps. Quatre pièces carrées, d’une surface totale de 37m2, surmontaient le garage dont le sol était en terre battue. Le bien s’avérait trop petit et ne présentait pas le confort attendu. La propriétaire souhaitait agrandir le volume habitable et le connecter directement au jardin arrière pour profiter pleinement de la nature. Appréciant la meulière de son sous-bassement et les ornements typiques des années 30, elle voulait tout en modernisant l’aspect conserver le charme de son époque. Nous avons invité la propriétaire à transmettre sa sensibilité et ses besoins au travers d’images de références et de textes pour constituer la matière d’un projet de réhabilitation. S’est ainsi défini le programme qui comprenait notamment, un atelier pour peindre, une pièce dédiée à la méditation et une chambre perchée dans les arbres. Elle souhaitait que l’ensemble soit agencé dans un espace intégralement ouvert tout en créant des coins cosy.

Plutôt que de proposer une extension, notre démarche a été d’investir l’intégralité du volume existant comprenant le niveau de garage, le niveau habitable et la surface du comble. Le projet architectural s’est construit en sculptant des sous-espaces à des hauteurs différentes, en prenant soin à leurs proportions et à leur fonctionnalité tout en offrant une véritable continuité spatiale. La cliente a été convaincue du projet en découvrant la solution en maquette.

La nouvelle surface habitable est de 80 m2. Le projet met en relation directe quatre niveaux en organisant un jeu de volumes double hauteur imbriqués les uns dans les autres. L'atelier, le lieu de méditation et une buanderie ont été aménagés dans l`ancien garage, tandis qu`une chambre et une salle de bain ont été installés sur un plancher créé afin d’investir le volume du comble. Une plateforme en bois, construite en demi niveau relie l’atelier en rez-de-chaussée au premier étage où s’organisent cuisine, séjour et salle à manger. Les lames en bois de la plateforme d’entresol se prolongent à l’extérieur en terrasse. Un meuble garde corps en chêne acier et vitrage opalescent, dessiné sur mesure, entoure le vide de l’entresol.

Aux différents niveaux de sols s’ajoutent des hauteurs différentes de plafonds. Chaque sous-espace est ainsi qualifié par une hauteur qui lui est propre au sein du volume unique. Du sol au ciel, la maison se découvre en traversant des ambiances différentes. Des matériaux naturels, essence de chênes, IPE, acier vernis ont été privilégiés pour assurer une base intemporelle et chaleureuse. Quelques touches de couleurs sont apportées par les teintes de peinture et les faïences. Le parcours de la maison s’achève dans la salle de bain perchée dans le ciel. Au sol un tapis de carreaux de ciments au motif floral rappelle poétiquement les primevères du jardin. Les tons sur tons de bleu se déclinent du sol au plafond. Le grand vélux apporte quant à lui une lumière intense et la dernière touche de bleu, celle du ciel. Avec G. Morice, architecte dplg

IMG_6781

IMG_6811

IMG_6774

IMG_6815

IMG_6755
Vaisselier sur mesure avec des tablettes de chêne massif et des carreaux de verre laqué blanc coulissantsPANAM-architectes_Etang-la-Ville